L'article

Abusée, elle choisit de témoigner

Abusée, elle choisit de témoigner
 
En détresse
Face à cette situation, Océane avoue tout à ses parents et choisit de porter plainte pour agression sexuelle sur mineure. Entre temps, elle déménage à nouveau. La relation avec son père est rompue car celui-ci est en colère. Elle perd contact avec lui et son sentiment de solitude se développe.

Alors que les idées noires font surface, elle crie à Dieu de faire quelque chose ou elle en finira avec sa vie. Quelques mois plus tard, Océane choisit de s’abandonner à Dieu afin qu’il prenne sa vie en main, et elle se fait baptiser.

Rattrapée par son passé
Entre les moments d’angoisse et les crises de tachycardie (cœur qui s’emballe) la vie d’Océane est loin d’être facile malgré les années qui passent. Elle est rythmée de cauchemars, avec la peur que son ancien voisin se retrouve derrière ou qu’elle soit face à quelqu’un qui lui ressemble.

Dégoûtée d’elle-même, elle ne supporte plus son corps. Elle est ainsi suivie par une psy pendant près d’un an et demi. En parallèle, Océane obtient une indemnité de dommages et intérêts au procès. Son agresseur a avoué les faits mais ne les a jamais assumés. Il ne s’est jamais rendu sur place au tribunal.

En route vers la joie
Heureusement, les symptômes s’espacent puis disparaissent. Au cours d’une conférence chrétienne, elle s’aperçoit qu’elle s’est construit une carapace sur sa douleur. Dieu décide de la faire sauter. Mais pourquoi remet-il ça sur le tapis? Son histoire n’est pas guérie, les pleurs reviennent régulièrement mais Dieu s'occupe d'elle.

Une guérison incroyable
En mai 2015, Océane se rend à un rassemblement de jeunes chrétiens et aspire à repartir différente qu’en arrivant. Epuisée par cette situation, elle prie de tout son cœur pour un changement.

Alors que la conférence touche à sa fin, elle répond à un appel pour les personnes vivant une situation qui les empêche d’avancer. «Justement, j’avais le sentiment que mon viol était un boulet à ma cheville depuis sept ans.» La première personne prie pour qu’elle oublie ce qu’elle a vécu. Océane est fâchée par cette prière car ce n’est pas la solution. Mais la deuxième prière fait toute la différence, lorsqu’une autre personne demande à ce que

Dieu l’utilise pour sa gloire. Ces mots la marquent: «Lâche tout!». C’est une guérison immédiate qui se déroule, ses jambes se paralysent, elle tombe par terre, pleure et crie. Elle vit un sentiment de légèreté. Puis elle entend cette parole de Dieu qui lui dit: «Lève la tête maintenant, je t’ai guérie.» Ce moment se termine en chanson avec les paroles «En Dieu j’ai la victoire».

Le pardon
Les attouchements et viols ne sont pas rares de nos jours. Océane désire utiliser ce qu’elle a vécu pour Dieu, en aidant les autres par son témoignage et en s’impliquant dans la louange.

En février 2016, Océane a un échange sur Facebook avec ce garçon qui l’a violée. Il lui demande pardon. C’est à cette occasion qu’elle lui raconte qu’elle n’en a pas besoin (mais lui dit quand même que ça fait du bien) car Dieu l’a guérie et qu’elle lui a pardonné. Elle cite le verset de Jean 3, 16 en expliquant que Dieu l’aime et qu’il ne l’appelle pas à vivre dans la culpabilité. Libérée, c’est un nouveau départ pour Océane, aujourd’hui âgée de 24 ans.

Joëlle Lehmann

Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © DR
 

x