L'article

Au bout du travail, l’Impact

Au bout du travail, l’Impact
 
16.06.17 - Impact cartonne un peu partout en francophonie. Son leader Sébastien Corn nous parle des débuts du groupe, de ses objectifs et de ses projets.
Sébastien, comment l’aventure d’Impact a commencé?
Au départ, Impact est le groupe de louange du département jeunesse de l’Eglise Nouvelle Vie, à Montréal. Je suis arrivé comme pasteur responsable des musiciens jeunesse en 2006. J’ai senti que Dieu voulait élever un chant nouveau pour une nouvelle génération. Nous avons alors commencé à former une nouvelle génération, non pas seulement de musiciens mais d’adorateurs. Après, nous avons composé des chants en français. Dieu nous appelait à mettre des mots et des mélodies dans la bouche de francophones en fonction de leurs aspirations envers Dieu.

Ensuite, beaucoup de travail?
Oui. Je pense que le travail est indissociable de l’appel.
Quand Dieu t’appelle, il te confie un projet dans les mains. Ce qui est beau, c’est que tu ne te sens jamais assez qualifié pour ça, tu as toujours besoin de dépendre de Dieu, mais il te confie quand même ce projet. Il te dit: «Travaille, donne le meilleur et moi j’accomplirai le reste.»

Un concert réussi, c’est quoi pour toi?
C’est que les gens puissent avoir expérimenté Dieu. Juste donner des concerts, cela ne m’intéresse pas.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © istockphoto
 
En savoir plus

Le sais-tu?

Le titre «Infiniment grand» est né… lors d’un cours de bioéthique, durant les études de théologie qu’a suivies Sébastien. «Nous parlions de la création et nous avons visionné une vidéo qui commençait sur l’infiniment grand de l’univers pour zoomer jusque sur l’infiniment petit de nos cellules. Là, je me suis dis «Waow, Dieu est infiniment grand, nous sommes infiniment petits. Mais il a quand même décidé de donner sa vie pour nous».
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x