L'article

Communiquer plutôt que critiquer

Communiquer plutôt que critiquer
 
25.09.12 - Cela fait déjà plusieurs fois que ta sœur te prend ton iPod, entre dans ta chambre comme si elle était chez elle et, surtout, critique tes dernières trouvailles vestimentaires... Comment éviter que la discussion s’enflamme, que la situation dégénère et que tu en viennes à la critiquer derrière son dos?
Face aux problèmes, tu peux adopter plusieurs stratégies. L'une d'elle est l'évitement: tu fuis en niant les problèmes. Mais cette stratégie, ça va un moment: sur la durée, elle ne tient pas. C’est la même chose avec le désamorçage: c’est un arrêt de la discussion, qui permet à chacun de se calmer.
Donc dans le feu de l’action, cela peut être une bonne chose. Mais les questions de fond restent en suspens. Alors dans tous les cas, il faudra un jour passer à la dernière tactique: l’affrontement.

Mettre les choses au point
L’affrontement, c’est choisir de faire face aux conflits, de parler du problème et de chercher des solutions plutôt que de laisser des frustrations et les critiques gagner du terrain. Dans notre exemple, tu devras décider de parler avec ta sœur.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 
En savoir plus

«Je ne critique pas, je constate»

Si ta sœur t'a piqué ton iPod et que tu vas t’en plaindre à tes parents, tu auras sûrement cette excuse: «Je ne critique pas, je constate». D’une certaine manière, tu as raison: ne pas critiquer, est-ce ne jamais rien dire de mal sur quelqu’un? Après tout, je ne vais quand même pas dire de mon président que c’est un ange si sa politique est pourrie! La limite peut être celle-ci: je ne dois pas dire quelque chose derrière le dos de quelqu’un si je ne suis pas capable de le lui dire en face.
(...)
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x