L'article

Consommateur ou donneur d'amitié?

 
16.06.15 - Faire un bilan de ses amitiés, c’est aussi réfléchir à la manière dont on peut être une bénédiction pour eux, et pas seulement quelqu’un qui «consomme» les amitiés. Comment changer d’état d’esprit?
Découvre sur ce site les autres articles de notre dossier «Un bilan de tes relations».
Esteban, 21 ans, n’a eu que peu d’amis dans son enfance. «J’essayais de m’incruster dans les groupes de ma classe, d’attirer l’attention, de chercher l’affection». Même dans son groupe de jeunes, son caractère têtu et son égocentrisme l’empêchaient de se faire de vrais amis. Jusqu’au jour où un responsable lui a demandé: «Et toi, pour qui es-tu un ami?»
Esteban a alors pris conscience qu’il avait toujours cherché à recevoir de l’amitié, sans en donner. «J’ai dû apprendre à être consciemment et volontairement une bénédiction pour les autres.»

Leur bonheur avant le tien
Etre un ami pour les autres, c’est apprendre à chercher leur bonheur autant - voire plus - que le tien. En amitié, il y a une chose que nous recherchons tous: être écoutés. Nadia, 19 ans, apprend à se soucier aussi des autres: «Dans toutes les discussions, j’ai tendance à parler de moi, de ma famille, de ma vie… et à tout comparer à cela.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x