L'article

Dans les coulisses des réseaux sociaux

Dans les coulisses des réseaux sociaux
 
20.06.19 - Selon une étude suisse réalisée auprès des 12-19 ans, nous passons chaque jour 2h30 sur notre smartphone. A-t-on déjà pris cinq minutes pour réfléchir au potentiel mais aussi aux risques liés à l’utilisation de notre téléphone? Insta, Tik Tok, streaming, nos applications; pour cette édition, la rédaction de Just4U s’est plongée dans le monde virtuel.
Que ferait-on sans les réseaux sociaux? Mais en connais-tu les dessous? Le point avec Nicolas Frei, ingénieur médiatique et fondateur d’une agence web et communication.

Les réseaux sociaux sont des médias tout simplement fascinants et extraordinaires.
Ils permettent de rester en contact facilement avec des amis, de mobiliser du monde autour d’une cause, de répandre une idée nouvelle ou d’organiser un événement, par exemple. Mais savons-nous ce qu’il y a derrière? Avant de sortir ton téléphone, lis ces trois conseils!

1. Tout peut devenir public
Avoir ton compte en mode privé ou envoyer un message à un ami ne te met pas à l’abri d’une capture d’écran, d’un copier-coller, du vol d’information ou d’un acte de vengeance. Avant de publier quoi que ce soit, garde en tête que tout ce qui passe par internet peut, un jour ou l’autre, devenir public. Dès lors, deux questions sont à se poser: est-ce que je serais à l’aise si ce contenu se retrouvait entre les mains de mes parents, de mes profs (ou maîtres d’apprentissage) ou de tous mes amis? Ou pire encore, sur un panneau d’affichage dans la rue? Est-ce que je sais où ma photo pourrait finir dans une année ou deux? Avec les réseaux sociaux, il s'agit en fait d'être responsable et d'assumer. Que cela soit au moment de publier une photo, des commentaires ou sa foi.

2. Internet n’oublie rien
Les messages, les commentaires, mais aussi les photos et les vidéos; tout ce que tu publies en ligne reste enregistré «à jamais». Peu importe que tu aies effacé quelque chose, une fois en ligne, ça y reste. Les sites sur lesquels nos données sont stockées font des sauvegardes permanentes. Une fois que nous publions un contenu, celui-ci sera très rapidement sauvegardé plusieurs fois.

3. Si c’est gratuit, tu es le produit
Avec des milliers d’employés et de gigantesques centres de données, comment des entreprises (comme Facebook) peuvent-elles proposer des applications gratuites (Facebook, Instagram et WhatsApp)? Tout simple: elles revendent nos données personnelles. Qu’il s’agisse de notre âge, notre historique de navigation, nos «j’aime», nos recherches ou notre position géolocalisée, ils dévoilent précisément nos habitudes de consommation ou nos opinions. Facebook peut ensuite les revendre à des entreprises pour nous proposer de la publicité ciblée.

Par Nicholas Frei, nicolas@just4u.org

Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © iStockphoto
 
En savoir plus

Un être humain derrière chaque écran
Chaque mois, un milliard d’utilisateurs se rendent sur Insta et plus de deux milliards sur Facebook. Aujourd’hui l’ordre de Jésus «Allez, faites de toutes les nations des disciples» passe par les réseaux sociaux. Employons notre créativité et nos compétences médiatiques pour communiquer un message d’espoir et de vie. Osons utiliser notre temps sur les réseaux sociaux pour porter l’amour de Jésus et amener la lumière dans nos cercles d’amis. L’impact peut être énorme.

Deux chiffres
En Suisse, 94% des 12-19 ans ont un profil sur un réseau social.
79% d’entre eux publient des photos ou des vidéos les représentant. Penses-tu qu’ils réfléchissent toujours aux conséquences et au temps passé derrière l’écran?

 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x