L'article

Des ténèbres à la lumière grâce à Dieu

Des ténèbres à la lumière grâce à Dieu
 
14.06.18 - La voyance, la médiumnité, la radiesthésie, le magnétisme, les voyages astraux, la télékinésie, la télépathie, le Reiki… tout cela elle maîtrisait bien! Pourtant c’est à Dieu que Régine a finalement choisi de donner sa vie.

Dossier: L'occultisme n'est pas un jeu
Régine est tombée dans la marmite de l’occultisme à l’âge de 14 ans. Son voisin, magnétiseur, a reconnu en elle «certaines capacités». «A cette époque, j’étais une passionnée de science-fiction et de séries où les acteurs avaient certains “pouvoirs surnaturels!”». Lorsqu’elle a découvert qu’il n’y avait qu’un pas entre la fiction et la réalité, Régine a trouvé cela très excitant.


Un chemin de pouvoir
Jusqu’à l’âge de 30 ans, Régine a appris à maîtriser de nombreux domaines de l’occultisme. Elle n’en a pas fait officiellement son métier, mais les gens venaient la voir pour avoir recours à ses services, grâce au bouche-à-oreille.
La demande était telle que Régine a même pu en vivre financièrement. «Je crois que j’étais attirée par le fait d’avoir des “pouvoirs”, des capacités surnaturelles. J’étais orgueilleuse, j’en voulais toujours plus, et plus vite! Le diable a très vite de l’influence lorsqu’on est à son service.»

Un Dieu plus fort que tout!
Régine avait également la capacité de lire dans les pensées des gens. Un soir, alors qu’elle s’amusait en boîte de nuit avec ses amis, elle a tenté d’entrer dans l’esprit d’un jeune homme; en vain. «Il y avait quelque chose qui bloquait et qui m’empêchait d’entrer. Je ne comprenais pas comment cela pouvait être possible.» Pour la première fois, Régine a découvert qu’il y avait plus fort que ses «pouvoirs».

Intriguée, elle a voulu connaître le secret de ce jeune homme. Elle l’a donc abordé en lui demandant: «Tu es quoi? Tu crois en quoi?» Quelle ne fut pas sa surprise face à une réponse comme: «Je suis chrétien! Je crois en Jésus!»

Premier contact divin
Régine en voulait toujours plus. Il fallait donc qu’elle comprenne cet homme et son Dieu visiblement «plus forts qu’elle». Celui-ci l’a donc invité dans une Eglise. Elle y est allée dans l’idée de tenir tête à Dieu, mais elle y a vécu sa première délivrance. Au moment où le prédicateur s’est mis à prier en posant ses mains sur elle, ça été le trou noir. Elle s’est «réveillée» remplie –comme ivre- du Saint-Esprit et de sa paix. «Jamais je n’avais ressenti un tel amour, une telle sensation!»

Les responsables de l’Eglise lui ont alors expliqué que pendant la prière, elle s’était mise à crier, à pousser les chaises violemment, à faire le serpent. Ce n’était pas elle, mais la réaction des mauvais esprits qui l’habitaient, au contact de la présence de Dieu. Suite à cela, elle a tout de suite voulu connaître cet incroyable Dieu! «Il y a eu un gros ménage à faire concernant mon passé occulte, mais un an après je me suis faite baptisée.» Cela fait 20 ans que Régine a abandonné tout ce qui touche à l’occultisme au profit de la plus grande rencontre de sa vie. «La vie est tellement plus belle avec lui. Je suis libre!», s’enthousiasme Régine.

Gaëlle Monayron

Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © iStockphoto
 
En savoir plus

Les dangers de l’occultisme, elle peut en témoigner!

Sortir de l’occultisme a eu de lourdes conséquences sur sa santé. Régine aurait même dû être paralysée selon les médecins, mais Dieu l’a guérie! Le danger principal, c’est qu’on ne voit souvent pas le mal qui se cache derrière ce monde spirituel. «La phrase que j’entends le plus souvent c’est “mais si ça fait du bien, cela ne peut pas être mauvais!”» Ce à quoi Régine répond: «N’attire-t-on pas les moucherons avec du vinaigre pour les noyer?»
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x