L'article

Elle vomissait 18 fois par jour, mais maintenant elle est libre!

Elle vomissait 18 fois par jour, mais maintenant elle est libre!
 
17.12.18 - La chanteuse et conférencière Déborah Rosenkranz revient de très loin. Anorexique puis boulimique durant son adolescence, elle se voyait mourir. Jusqu’à ce que sa vie prenne un tournant décisif.
« On ne peut plus rien faire, elle va mourir ces prochaines semaines. » Cette phrase prononcée à l’époque par un médecin, Déborah Rosenkranz n’aurait pas dû l’entendre. Pourtant, elle l'a bel et bien entendue. Mais l’ado n'a pas réellement été surprise, car elle-même se sentait partir. « J’avais perdu trente kilos, ma sensibilité dans une jambe, ma joie de vivre et je n’avais plus mes règles », se souvient-elle.

Si Déborah a grandi entourée d’amour, sa vie a commencé à dégringoler après un entraînement de handball, lorsqu’un garçon lui a demandé comment elle pouvait courir avec autant de graisse. Comme un coup de poignard, cette phrase a eu un effet dévastateur. « Je ne me sentais pas assez belle, alors j’ai commencé à faire un régime. J’ai d’abord sauté un repas, puis deux. A la fin, je ne mangeais qu’une demi pomme par jour.
 » Perdre du poids est alors devenu son obsession. Déborah, qui a grandi dans une famille chrétienne, s’est détournée de Dieu durant cette période. « Puisque la Bible semblait ne rien dire sur la boulimie, l’anorexie ou les calories, je pensais que ma situation n’intéressait pas Dieu. »

Un long processus
Le tournant s’est produit une nuit, alors que Déborah rentrait à la maison. « Ce soir-là, je n’avais plus de force. En passant devant la porte de mes parents, j’ai entendu des pleurs et ma mère dire qu’ils pouvaient déjà commander le cercueil pour moi. Ce fut le déclic, car c’était la vérité: il n’y avait plus d’espoir. » Mais Déborah a aussi entendu son père, assurant qu’il fallait continuer à prier.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © DR
 
En savoir plus

Un bouclier efficace

Plusieurs paroles blessantes ont eu un impact sur la vie de Déborah. Aujourd’hui, la chanteuse a développé une stratégie pour faire face à de telles attaques, ou à une mauvaise pensée qui lui traverse la tête. « Je téléphone à ma mère ou à une amie qui me rappelle qui je suis. Cette personne m’ouvre les yeux, elle me dit la valeur que j’ai aux yeux de Dieu. »
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x