L'article

En Inde, ils ont compris beaucoup de choses!

En Inde, ils ont compris beaucoup de choses!
 
12.06.13 - Naomi et Théo sont chacun partis en Inde à court terme. Ils te racontent leur expérience et leurs découvertes.
Rencontrer des chrétiens indiens, c’est hyper boostant!
«J’ai réalisé la valeur de l’être humain et combien chacun est important aux yeux de Dieu», raconte Naomi, 21 ans, partie un mois en Inde. Ce voyage était organisé par son école biblique Factory.

Dans des centres de formation
Lors de son voyage, Naomi a eu l’occasion, comme beaucoup d’autres, d’apporter un enseignement aux futurs pasteurs qui sont en formation dans les centres d’Empart, une organisation qui implante des Eglises en Inde. Ces jeunes pasteurs sont formés durant un an. Ils sont ensuite engagés par les différentes Eglises implantées par Empart; ils y travaillent parfois au péril de leur vie. Dans ces centres, chacun est considéré comme étant apte à enseigner, qu’il soit jeune, vieux, blanc, noir, femme ou homme. «C’est un échange culturel», confie Naomi.

Auprès des femmes et des enfants
Naomi a passé beaucoup de temps dans des centres de formation pour femmes, où elle a pu clairement voir l’action de Dieu: elle a par exemple vu des femmes tomber en larmes, parce que touchées par Dieu. Elle a également participé aux activités organisées pour les enfants. Il s’agissait d’animer des jeux ou des sortes «d’écoles du dimanche», durant lesquelles les enfants pouvaient en apprendre plus sur Dieu.


Dépendre de Dieu
Par ce voyage, Naomi a appris à dépendre davantage de Dieu. «Lorsqu’on ne connaît ni la culture, ni la langue, ni les coutumes, on peut juste s’en remettre à Dieu et croire qu’il agit dans la vie des gens, indépendamment de ce que l’on voit». Elle a aussi vu des gens être guéris de maladies.

L’unité malgré les différences
Naomi a été encouragée de voir combien il y avait une grande unité entre les Indiens et les chrétiens venus d’ailleurs. Elle s’est rendu compte qu’elle avait trop longtemps vécu comme dans une bulle. En Suisse, elle ne voyait pas beaucoup plus loin que le bout de son nez: son Eglise locale, sa ville, éventuellement son pays. «J’ai pris conscience que nous sommes unis avec les chrétiens de toute la planète». Elle a notamment souvent prié avec les Indiens qu’elle côtoyait et elle leur a partagé ce qu’elle pensait que Dieu voulait leur dire. Elle a également été boostée en voyant la foi, la détermination et l’amour de ces personnes qui n’ont presque rien pour vivre, mais qui se considèrent plus heureuses que les chrétiens de la ville par exemple. «Cela m’encourage à persévérer pour annoncer l’Evangile ici.»

Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x