L'article

Et toi, es-tu romantique?

Et toi, es-tu romantique?
 
10.06.16 - La Saint-Valentin, un dîner aux chandelles, un roman à l'eau de rose dans la bibliothèque de ta mère…Voilà peut-être les idées qui te viennent à l'esprit quand tu entends le mot «romantisme». L’idée derrière: la sensibilité, la passion, le rêve. Mais est-ce vraiment cela?
Les filles, revenez sur terre!
Si tu es une fille, bercée par les histoires de princesses, tu as peut-être une image très romantique de l’amour. Tu rêves qu’un garçon se batte pour conquérir ton cœur, ou qu’il te chante son amour d’une manière poétique, guitare à la main, ou encore qu’il te convie à une promenade sur la plage, au soleil couchant, suivie d’un dîner aux chandelles. Et toi, tu serais prête à suivre ton élu à l’autre bout du monde, ou même à vivre dans une misérable chaumière avec lui.
Les «films de filles» et les romans à l’eau de rose contribuent à cette conception idéalisée de l’amour, qui risque d’être déçue.
Car aimer n’est pas seulement une question de sentiments ou d’ambiance, mais aussi de choix et de volonté. Et puis, nous ne vivons pas dans un monde parfait.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 
En savoir plus

D'où vient le romantisme?

A l’origine, le romantisme était un mouvement réactionnaire face à la domination de la science et de la raison sur les sentiments et l’imagination. Ce mouvement s'est exprimé dans la littérature, la peinture, la sculpture, la musique et même la politique. Il a aussi remis la nature au premier plan. Dans la langue française, c'est Rousseau qui a utilisé pour la première fois le terme «romantique», dans Les Rêveries d'un promeneur solitaire, pour décrire les rives sauvages du lac de Bienne, en Suisse.
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x