L'article

Face à la maladie

Face à la maladie
 
15.12.16 - Les soucis de santé, plus que chambouler durement notre quotidien, peuvent également en venir à ébranler notre foi: pourquoi Dieu permet-il ça? éléments de réponses et témoignages.

Découvre sur ce site les autres articles de ce dossier consacré à la maladie.
Pourquoi y a-t-il des maladies?
Sida, cancers, myopathies, malaria, gastro-entérites… Il y a tant de maladies qui nous empoisonnent la vie! Mais au fait, d’où viennent-elles?

Au commencement, il n’y avait pas de maladies: Dieu a créé un monde d’harmonie, où les humains vivaient en paix avec lui. C’est quand les êtres humains l’ont rejeté que la mort est entrée dans le monde.

La rédaction de Just4U se trouve au milieu des vignes. Cet automne, lorsque le raisin est devenu mûr, à ma grande surprise de citadine, il n’est pas devenu brun et moisi, comme le ferait une grappe si je la laissais dans mon frigo tout ce temps. Un jour, j’ai enfin compris: le raisin ne pourrit pas, car il est attaché au cep, qui le maintient en vie! Eh bien, les maladies, c’est pareil! Elles sont un symptôme parmi d’autres d’un monde qui s’est coupé de Dieu. Tout comme le moisi est le signe que le raisin n’est plus attaché au pied de vigne.

Les malades sont-ils coupables?
Si les maladies sont un symptôme du péché, alors les gens qui ont des maladies graves sont de grands pécheurs, non?
C’est en tout cas ce que certains croient. Mais, à ton avis, est-ce que c’est juste de penser ainsi?

Réfléchis à ces paroles de Jésus: «Ces dix-huit personnes sur lesquelles est tombée la tour de Siloé, croyez-vous qu’elles étaient plus coupables que tous les autres habitants de Jérusalem? Non, je vous le dis. Mais si vous ne changez pas d’attitude, vous périrez tous également» (Luc 13, 4-5).

Comme tous les êtres humains, les malades sont des pécheurs. Mais ceux qui sont très malades ne sont pas plus pécheurs que les autres.

Quel est le but de la guérison?
Dieu veut guérir le monde entier. Il va le restaurer physiquement et réconcilier les humains entre eux et avec lui. C’est pour cela qu’il a envoyé son fils Jésus sur terre. Quand Jésus guérissait les malades, c’était un signe qu’il était bien le roi promis par Dieu, celui qu’avaient annoncé les prophètes. Ce signe permettait aux gens de le reconnaître. C’était aussi un encouragement à continuer à croire que le salut de Dieu est bien en marche, et qu’il va vraiment guérir notre monde malade entièrement et définitivement.

Encore aujourd’hui, la guérison physique glorifie Dieu. Mais ce n’est pas l’essentiel. La guérison physique est comme un panneau indicateur qui te dit que, dans quelques kilomètres, tu vas arriver à destination au bord de la mer. Tu es super content quand tu le vois, mais tu ne vas pas t’arrêter devant pour y passer tes vacances!

Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 


x