L'article

Ils ont réalisé leur rêve d'enfance

 
01.01.11 - Découvrez trois témoignages sur ce sujet
Appelé à dix ans, devant la télé
Matthieu est assis devant la télé avec son papa. Il regarde un documentaire réalisé pour la célèbre course dans le désert, le Paris-Dakar. Ce petit garçon de dix ans est captivé par ce qu’il regarde. Il est touché. Il voit des enfants de son âge, contraints de mendier dans la rue pour obtenir quelques misérables pièces. Ces pièces, il l’apprendra par la suite, ils doivent en plus les remettre à leur marabout, leur maître spirituel musulman. Ces enfants sont des jeunes talibés. Alors qu’ils suivent une école coranique où la discipline y est extrêmement rude, plusieurs d’entre eux s’enfuient et sont obligés de lutter pour leur survie. Ils dorment dans la rue avec quelques-uns des milliers d’autres enfants de Dakar qui sont dans leur situation. Matthieu n’a qu’une idée en tête: «Un jour, je gagnerai à la loterie et j’irai trouver ces enfants. Avec l’argent, je leur construirai une belle maison pour qu’ils puissent avoir tout ce dont ils ont besoin!». Matthieu réalise que ces enfants ont le même âge que lui et qu’ils n’ont pas eu sa chance.

Mais le temps passe et Matthieu perd de vue ce rêve d’enfant. Pourtant, à dix-huit ans, il rencontre un homme qui lui parle du travail de ses parents auprès des talibés. Il se souvient de ce rêve d’enfance et le feu est ranimé dans son cœur. Une année et demi plus tard, les portes s’ouvrent et il peut partir sept mois à Dakar. Il y travaille dans un foyer qui recueille des enfants de la rue, leur donnant désormais accès à une éducation basée sur la Bible.

A la question «as-tu réalisé un rêve d’enfant?», Matthieu répond: «Non, mon rêve n’est pas encore réalisé. Mais j’ai fait un pas dans la bonne direction. Mon rêve n’était pas seulement de rencontrer ces enfants». Ce Suisse de dix-neuf ans a compris beaucoup de choses durant son séjour au Sénégal. Un rêve ne se réalise pas en un claquement de doigt; il faut du temps, de la patience et que les portes s’ouvrent.

Une phrase illustre bien l’histoire de Matthieu: «Dieu n'appelle pas des gens qualifiés, il qualifie des gens appelés». Matthieu a aussi compris que dans tout rêve humain, il y a aussi une part humaine qui doit être retranchée: il plane par exemple un sérieux doute sur l’idée qu’il gagne à la loterie pour financer un projet au Maroc. Cela nous encourage à tout remettre entre Ses mains. Nos rêves, nos désirs, et même nos certitudes.

Letty Greneille


Je serai artiste de cirque ou rien
Depuis toute petite, Bettina rêve d’être clown ou acrobate, de partager la vie des gens du cirque et de partir en tournée. Dans sa famille, qui est chrétienne, ses aspirations sont difficilement acceptées. «Comment vivre sa foi dans un tel milieu?
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x