L'article

Je ne supporte pas mon beau-parent!

Je ne supporte pas mon beau-parent!
 
17.06.14 - De nos jours, il est devenu fréquent de se retrouver avec un beau-père ou une belle-mère dans sa famille. Comment vivre cette situation lorsque tu n’as pas eu le choix et que tu as le sentiment de devoir subir le nouveau partenaire de ton père ou ta mère?
«Il m’énerve, il m’énerve, il m’énerve!». Si c’est l’effet que te fait ton beau-père ou ta belle-mère, comment réagir? Dois-tu subir? Encaisser la relation? Faire des efforts? Ouvrir le dialogue? Le rejeter? Te remettre en question? Baisser les bras? Plusieurs étapes sont nécessaires pour une amélioration de l’épisode que tu traverses.


1. Comprendre pourquoi il te gave…
La première étape, c’est essayer de comprendre pourquoi tu es en conflit avec ton beau-parent. Que s’est-il passé? Es-tu déçu du choix de ton parent car tu penses qu’il n’est pas avec le bon ou la bonne? Es-tu jaloux parce que du jour au lendemain, la relation privilégiée que tu avais avec ton père ou ta mère n’est plus la même? Cela te manque et tu en veux à la personne qui vient faire intrusion dans votre vie? Est-ce que cette personne t’énerve, parce qu’elle vient prendre la place dans ton éducation? Est-ce que c’est sa façon de parler ou de s’habiller?
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 
En savoir plus

Des vacances inoubliables!

Les «vieux» ont au maximum cinq semaines de vacances par année! Par contre, toi, si tu es aux études, tu as la possibilité, rien qu’en été, de partir six semaines au bout du monde, de participer à des camps, de te former pour Dieu, et j’en passe. As-tu déjà pensé à écrire un bouquin? A découvrir la Norvège avec des amis?
(...)
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x