L'article

«Je suis dépendante des garçons» (Dr Just)

«Je suis dépendante des garçons» (Dr Just)
 
21.03.16 - «Pendant une assez longue période durant laquelle j’ai mis Dieu de côté, je me suis tournée vers les garçons (et tout ce qui va avec). Durant un camp chrétien, j’ai redécouvert l’amour de Dieu pour moi et ai décidé de le remettre au centre de ma vie, car j’ai réalisé que sans lui je ne suis rien. Mais le problème, c’est que je n’arrive pas à me “détacher” des garçons, ce qui m’empêche de progresser avec Dieu. Je suis constamment tentée: parfois j’arrive à résister, d’autres fois je lâche prise. Comment ne plus être dépendante des garçons?»

Esther, 16 ans
Tu as tout compris de la lutte que tu as à mener. Mettre Dieu au centre de ta vie, car sans lui tu n’es rien: c’est exactement ça! Premier remède à ton problème, donc: progresser dans ta relation avec Dieu en lisant la Bible régulièrement et en faisant de cette difficulté à te détacher des garçons ton combat numéro 1 dans la prière.
Nos pensées ont toujours besoin d’être tournées vers quelque chose ou quelqu’un. Il n’y a donc pas de miracle: «Au reste, frère, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l’approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l’objet de vos pensées» (Phil.
4,8). Le combat commence dans tes pensées. Si tu prends l’habitude d’être attachée à Dieu, de penser à lui, de l’adorer pour tout ce qu’il est et tout ce qu’il fait, ton cœur sera tourné vers le plus important. Bien sûr, cela n’empêche pas certaines pensées de vouloir y faire de la concurrence. Même des gens qui ont des dizaines d’années de vie chrétienne ont cette même difficulté. Tout le défi est d’apprendre à renoncer toujours plus à ces pensées et à se focaliser sur Dieu.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x