L'article

Jésus a existé, même des antichrétiens l’ont écrit

Jésus a existé, même des antichrétiens l’ont écrit
 
28.09.11 - As-tu déjà douté de l’existence de Jules César, de Louis XIV, de Platon ou de Charlemagne? Non, évidemment. Et tu as bien raison. Mais sais-tu qu’il est tout aussi absurde de douter que Jésus ait existé? Car plusieurs historiens ou écrivains ont parlé clairement de lui comme d’un personnage historique. Et pourtant, ils ne pouvaient pas le sentir… Quelques exemples.
Josèphe, le Juif voyant Jésus comme un philosophe
«Anan le jeune, qui avait reçu le grand-pontificat, réunit un sanhédrin, traduisit devant lui Jacques, frère de Jésus appelé le Christ, et certains autres, en les accusant d'avoir transgressé la loi, et les fit lapider»: voilà ce qu’écrit l’historien Flavius Josèphe (né en 37 après Jésus-Christ) à propos de la mort de Jacques, le frère de Jésus. Ailleurs, il parle encore plus clairement de Jésus: «A cette époque, vivait un sage du nom de Jésus. Sa conduite était bonne, et il était estimé pour sa vertu. Nombreux furent ceux qui, entre les habitants de la Judée et les autres nations, devinrent ses disciples.
Pilate le condamna à être crucifié et à mourir. Mais ceux qui étaient devenus ses disciples n’arrêtèrent pas de suivre son enseignement. Ils racontèrent qu’il leur était apparu trois jours après sa crucifixion et qu’il était vivant. C’était peut-être le Messie dont les prophètes avaient raconté tant de merveilles»
. Lui non plus n’avait aucun intérêt à parler de Jésus, mais il l’a quand même fait!

Tacite, l’historien antichrétien
Considéré comme l’un des plus grands historiens du monde, Tacite a parlé, dans ses Annales (fin du premier siècle) de Jésus et des chrétiens. Dans le texte suivant, il fait référence à l’incendie de Rome, en 64, que l’on a accusé l’empereur Néron d’avoir lui-même provoqué: «Pour détourner ces bruits, Néron chercha des coupables et fit souffrir les tortures les plus raffinées à une classe d’hommes détestés pour leurs abominations et que le vulgaire appelait chrétiens. Ce nom leur vient de Christ qui, sous Tibère, fut livré au supplice par le procureur Ponce Pilate. Réprimée un instant, cette exécrable superstition débordait de nouveau».
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x