L'article

Jésus est lui aussi passé par toutes les émotions

Jésus est lui aussi passé par toutes les émotions
 
17.09.18 - Oui, c’est normal de ressentir un tas d’émotions parfois très différentes! Jésus l’a vécu, et il nous montre le chemin pour bien le gérer.
En une journée, tu passes des rires aux larmes, de la colère à la tristesse ou à mille autres émotions sans que tu ne parviennes à gérer quoi que ce soit, pas vrai? Les émotions sont importantes et si en ce moment elles se manifestent intensément, c'est parce que tu évolues et tu es en train de solidifier ton identité. Mais est-ce normal de ressentir tout ça? En quelques points, tu verras que Jésus, le fils de Dieu, a lui aussi dû faire face à de nombreuses émotions.
Just4U en analyse quatre à la lumière de la Bible.

Jésus est triste
Face à la mort, la pauvreté (d'esprit, de cœur ou matérielle) ou face à d'autres situations difficiles, Jésus s'est senti triste. Dans la Bible, le verset Jean 11, 35 contient juste ces deux mots: Jésus pleura. En effet, son ami Lazare venait de mourir et Jésus a ressenti en lui une véritable tristesse humaine qui l'a amené aux larmes. Bien qu'il ait ensuite eu le pouvoir de ressusciter Lazare, Jésus est comme toi, comme moi, il avait mal, il était en souffrance.

Jésus est ému
A de nombreux passages de la Bible (Matthieu 9, 36; 14, 14; 15, 28-32; Marc 1, 41; Marc 6, 34), on peut lire que Jésus est ému de compassion. C'est-à-dire qu'une situation le touche tellement qu'il en devient ému et surtout, qu'il améliore les circonstances de vie de la personne qu'il a en face de lui. Toi aussi, tu peux te sentir ému de compassion devant une situation difficile. La question est: que fais-tu de cette compassion? Tu l'enfouis en toi ou tu te bouges pour que les choses changent?

Jésus est en colère
Dans Matthieu 21, 12, Jésus était tellement en colère qu'il a renversé des tables et chassé des marchands. Peut-être qu'il t'arrive de vouloir tout casser, de claquer des portes et de parler mal à ton entourage. La différence avec Jésus, c'est que sa colère à lui était sainte et qu'il n'a jamais commis de péché pendant qu'il était en colère. Nous pouvons nous inspirer de cette colère-là pour apprendre à gérer nos frustrations du quotidien.

Jésus a peur
Quelques heures avant sa mort, Jésus a demandé à Dieu, son père, d'éloigner de lui la souffrance qui l'attendait (Luc 22, 42). Jésus avait peur, il ne voulait pas mourir. Son cœur battait sûrement à toute vitesse à ce moment-là mais malgré tout, il a surmonté cette peur et est allé jusqu'au bout. Une peur qu'il a donc décidé de remettre à Dieu... plutôt inspirant, pas vrai?

Mais comment faisait-il?
Jésus était humain, mais il avait une relation si forte avec Dieu, son père, qu'il était capable d'aller au-delà de ses émotions car elles étaient bien gérées. Bonne nouvelle! Nous aussi nous avons accès à Dieu et à son aide, il suffit de lui confier nos émotions au quotidien.

Par Maude Burkhalter, maude@just4u.org

Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © DR
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x