L'article

L’espérance plus forte que le harcèlement scolaire

L’espérance plus forte que le harcèlement scolaire
 
14.06.18 - Victime de harcèlement à l’école durant des années, Charlene témoigne.
«Vous êtes merveilleux à votre manière, ne l’oubliez jamais!» C’est le cri du cœur lancé par Charlene à toutes les victimes de harcèlement scolaire. Ayant elle-même réussi à se reconstruire après avoir subi ce calvaire durant dix ans, elle a décidé de lutter contre ce fléau. Elle raconte son histoire dans un livre intitulé L’Espérance m’a sauvée.

Charlene a huit ans lorsque les ennuis commencent. «J’étais une élève hypersensible et très émotive, je pleurais très facilement», se souvient-elle. «Mes camarades de classe l’ont remarqué et ça les amusait. Ils trouvaient marrant de me prendre pour leur souffre-douleur.»

Même l’un de ses profs l’appelle «la chialeuse». Les critiques des copains touchent aussi à son physique. «On m’a traitée d’oreille de vampire.
Je ne disais rien, mais ces mots me blessaient.» Charlene se rend à l’école la boule au ventre. Ou elle invente des maux pour rester à la maison. «Je n’osais pas en parler. J’avais honte.»

Idées noires
A 14 ans, elle change d’école. Secrètement, elle espère que son calvaire diminuerait. «Il y a bien eu du changement, mais en pire!».
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © iStockphoto
 
En savoir plus

Elle a pardonné

Charlene dit avoir pardonné à ses harceleurs de l’époque. «Cela n’a pas été simple et ça a pris du temps. Mais garder cette rancune me faisait trop souffrir. Ce n’est pas seulement le fait de croire en Dieu qui m’a aidée à pardonner, c’est Dieu lui-même qui m’en a donné la force.
(...)
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x