L'article

Le permis en chiffres

Le permis en chiffres
 
17.12.18 - Le permis de conduire, tu en rêves? Ou au contraire, ça ne te fait pas vibrer? Peu importe car si un jour tu veux te déplacer librement en voiture, voici cinq informations qui pourraient t'intéresser.
18
En Suisse, il faut avoir 18 ans pour obtenir son permis. En France, l’âge minimal pour passer le code est de 15 ans (conduite accompagnée) ou 17 ans (permis classique). Ensuite, pour l’examen du permis, il faut avoir 17,5 ans (conduite accompagnée) ou 18 ans révolus (permis classique). Certains veulent le passer le plus vite possible, d’autres ne sont pas pressés. Et toi?

3500
En Suisse, le prix du permis varie selon les cantons et le nombre de leçons d’auto-écoles prises. Mais on estime son prix à environ 3500 francs, ce qui en fait probablement l’un des plus chers au monde. En France, on parle de 1600 euros en moyenne. Mais là aussi ce chiffre varie beaucoup en fonction des régions. Tu veux te lancer?
Pense à mettre de l’argent de côté.

1, 2, 3, ...
Le permis, c’est une série d’étapes. En Suisse, il faut passer des cours de premiers secours, l’examen théorique, le cours de sensibilisation, l’examen pratique à l’essai et la validation du permis à durée illimitée. En France, il faut signer un contrat avec l’auto-école, qui se chargera de t’inscrire à l’examen du permis (code et conduite). Une fois ces étapes réussies, tu entreras dans la période du permis probatoire pour trois ans (deux ans en cas de conduite accompagnée). Bref, cela ne se fait pas en un claquement de doigts. Alors anticipe!

8,5
Une personne ayant bu a 8,5 fois plus de risques d’être responsable d’un accident mortel. N’oublie pas qu’en obtenant ton permis, tu acquiers une nouvelle responsabilité envers toi-même et les autres. En France, 25% des conducteurs âgés entre 18 et 35 ans qui ont été impliqués dans un accident mortel en 2016 avaient trop bu. Aïe!

3
Avoir son permis en poche offre des avantages. En voici trois. 1. C’est une corde supplémentaire à ton arc, par exemple sur ton CV. 2. Si les bouchons ne s’en mêlent pas, cela te permet d’être plus rapidement (et à l’heure) sur ton lieu d’étude, de travail ou de rendez-vous. En tout cas, tu ne dépends plus des horaires des transports publics. Tu pourras aller où tu veux, quand tu veux. Ou presque. 3. Après avoir (peut-être) profité de tes potes conducteurs durant des années, tu peux assumer à ton tour le rôle de transporteur, lors des sorties du groupe de jeunes par exemple.

4
Toutes les quatre secondes, 1 kilo de C02 est émis par les voitures européennes. Ben oui, à moins de rouler avec une auto solaire, ton carrosse va cracher du CO2 et des particules fines qui auront un impact sur le réchauffement climatique et la santé des êtres vivants. Alors si tu peux favoriser le covoiturage, c'est mieux.

Par Michael Bassin michael@just4u.org

Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © DR
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x