L'article

Les révisions? En faire son affaire

 
30.03.09 - Les conseils de Manuel Rapold, qui donne un séminaire «Étudier efficacement» dans le cadre du mouvement d’étudiants de Campus pour Christ/Agapé.
1. Cerner l’examen
Être au clair sur ce qui est attendu: délimitation de la matière, durée de l’examen, type et nombre de questions, etc.
Interroger son professeur, s’adresser à des étudiants plus avancés ou encore consulter d’anciens examens (c’est possible dans certaines écoles, comme les universités).

2. Veiller au rythme de travail
Prévoir des pauses pour plus d’efficacité: une petite pause toutes les trentes minutes (sur son lieu de travail: se lever et bouger); toutes les deux heures, une pause d’au moins quinze minutes (boire quelque chose); après quatre heures, une longue pause d’une ou deux heures (manger, faire du sport).
Éviter les interruptions. Lorsqu’on travaille de manière concentrée et qu’on est interrompu par un téléphone, on ne peut pas redémarrer avec le même niveau de concentration.
Planifier à plus long terme. C’est un gain de temps! Éviter de tomber dans le piège de travailler très peu au début et de plus en plus et de manière intense à la fin. C’est contre-productif: on risque d’arriver à l’examen sur les rotules.

3. Répéter, c’est la clé
Le timing est crucial: les délais et la fréquence des révisions jouent un rôle important dans la matière qu’on retient ou pas. Le cerveau est créé pour retenir mais aussi oublier. Il fait une sélection. Quand on révise de manière intense une fois, on oublie rapidement.
Pour faire entrer la matière dans la mémoire à long terme, il faut répéter et revoir la matière - le lendemain, une semaine après, un mois et trois mois plus tard. D’autre part, créer autant de liens possibles entre la nouvelle matière et ce qu’on sait déjà. Le cerveau fonctionne par associations.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x