L'article

Non, le bégaiement ne définit pas Philippe

Non, le bégaiement ne définit pas Philippe
 
19.03.18 - Philippe bégaie depuis tout petit. Aujourd'hui adulte, ses souvenirs face à cette difficulté s'effacent. Mais il garde en mémoire les émotions et les traces qui mettent du temps à disparaître. Surtout, il a compris que son élocution ne le définit pas.
Retour en arrière dans le temps. A l'école, Philippe a de la chance car ses amis le prennent comme il est. Et si besoin, son caractère lui permet de savoir se défendre. Mais des situations embarrassantes, il en vit. Philippe appréhende par exemple les moments où il faut prendre la parole tour à tour, réciter une poésie devant la classe ou poser une question. Tout cela est compliqué et génère beaucoup d’appréhension, même s’il peut compter sur le regard encourageant de ses parents.

Vers l’âge de 10 ans, Philippe bénéficie du soutien d'une logopédiste dans le cadre de l’école. Mais les changements sont minimes, voire inexistants. Deux ans plus tard, il effectue une semaine chez une logopédiste plus spécialisée dans le bégaiement. Elle lui apprend à ralentir sa diction, à s’appuyer sur des gestes pour séquencer ses syllabes, à faire correspondre une phrase ou une section de phrase avec une seule expiration d’air.
Il voit quelques résultats, mais il éprouve des difficultés à appliquer cela au quotidien.

Limité dans ses paroles
Vers 15 ans, dans une soirée, une fille lui demande son prénom. Sentant que «Phhhhhhi….» ne viendrait pas, c’est «Georges» qui sort de sa bouche! Au sein d’un groupe, Philippe prend la parole pour plaisanter et faire des gags, mais très rarement pour donner un avis. Il ne veut pas montrer son bégaiement. Il préfère se taire plutôt que de prendre le risque de bégayer.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © DR
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x