L'article

Pierrick a gravi le plus haut sommet suisse, pour l’école!

Pierrick a gravi le plus haut sommet suisse, pour l’école!
 
25.09.12 - 4634 mètres: c’est l’altitude du sommet que Pierrick a gravi avec deux amis, alors qu’ils n’avaient jamais fait de haute montagne. Et tout ça pour l’école! Il raconte son expérience sportive
Le défi
Pierrick est un sportif-né et un footballeur talenteux. Alors quand il a dû, pour l’école, choisir un thème pour son travail de maturité (un passage obligé pour les gymnasiens-collégiens-lycéens suisses), il a évidemment voulu le faire en sport. Le thème étant «Je me lance un défi et je l’illustre», il a décidé, avec deux amis, de relever un défi un peu fou: gravir la Pointe Dufour, à 4634 mètres d’altitude. Le tout en filmant leur marche pour réaliser une vidéo…

Le sommet et le symbole
Plus haut sommet suisse, deuxième plus haut des Alpes, la Pointe Dufour n’est pas une marche de petit joueur! Surtout quand on n’a jamais fait de haute montagne… Mais Pierrick, Alexis et Romain trouvaient symboliquement très fort d’atteindre le toit de la Suisse.

Les entraînements
On ne marche jusqu’à la Pointe Dufour comme on se rendrait à la plage du coin depuis notre camping… «Nous avons dû faire trois entraînements pour cibler les difficultés auxquelles nous serions confrontées plus tard», explique Pierrick. Toujours plus haut et toujours plus long! Le tout avec un guide, bien entendu. «Cela nous a permis de faire les bons réglages du sac pour ne pas avoir trop mal au dos, de gérer les cloques, de trouver quelques trucs pour l’alimentation, etc. Sans entraînements, nous n’aurions pas réussi notre défi». Et il fallait aussi travailler l’endurance, s’habituer à l’altitude et apprendre à marcher sur un glacier avec des crampons et en étant encordés!

Le jour J
Première étape, monter à la cabane. Jusque-là, c’est allé.
Le lendemain, c’était une autre histoire. Réveil à 2h (du matin, bien sûr)! Mais Pierrick et ses amis étaient tellement motivés et excités qu’ils n’ont d’abord pas ressenti la fatigue… Les premières heures, ils ont marché dans la nuit, évidemment. Et, après 7 heures passées à mettre un pied devant l’autre, les voilà enfin au sommet. Il a fallu ensuite redescendre. Total de la journée: presque 13 heures de marche! Trop épuisés pour rentrer, ils ont dormi une nuit supplémentaire à la cabane.

Les difficultés
Se lever, monter, voir le panorama en haut, redescendre: ça, c’est la version courte! En réalité, Pierrick n’a pas fait le malin… «Au foot, j’utilise surtout les fibres rapides de mes muscles.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x