L'article

Quand je suis jaloux de mes frères et soeurs

Quand je suis jaloux de mes frères et soeurs
 
28.09.11 - Par moments, les relations entre frères et sœurs peuvent être carrément explosives! Le principal fautif? Une sorte de jalousie, parfois même inconsciente. La bonne nouvelle, c’est que cette rivalité n’est ni inutile, ni éternelle.
Tensions et comparaisons: inévitable
La jalousie ou la rivalité existent dans toutes les familles… de plus d’un enfant! Logique, puisqu’on n’est plus l’unique enfant dans le cœur des parents et que l’on se retrouve face à un rival potentiel. C’est si facile de comparer nos qualités, notre physique, nos amis, etc. Deuxième d’une fratrie de filles, Amélie ne pouvait pas s’empêcher, à l’adolescence, de regarder sa sœur aînée avec envie: «On avait des amis et des activités en commun, mais je la trouvais plus populaire que moi, qui étais cataloguée comme intello». A la maison, cette rivalité était source de conflits.
Pour Fabien, issu d’une fratrie de garçons, c’est plutôt sur le plan des idées que se jouait la rivalités avec son aîné: «On avait toujours des avis différents.»

La rivalité fraternelle permet de progresser
Heureusement, la rivalité a aussi du bon. Elle favorise l’apprentissage des relations sociales et, par le jeu des ressemblances et des différences, elle permet de construire sa propre personnalité. Amélie remarque que ses sœurs, dotées du même «bagage» de départ, étaient en quelque sorte des «miroirs» lui reflétant ce qu’elle était.
Autre aspect positif, la rivalité fraternelle agit comme un moteur pour s’améliorer.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 
En savoir plus

Caïn, l’exemple à ne pas suivre

Caïn et Abel, ça te dit quelque chose? Ces deux personnages bibliques sont les premiers frères de l’histoire humaine. Les deux ont offert un sacrifice à Dieu, mais seul le don d’Abel a été accepté. La réaction de Caïn ne s’est pas fait attendre et il s’est mis dans une grande colère. Mis en garde de résister au mal, Caïn a échoué, en se laissant gagner par l’amertume. Il n’a pas su dépasser la rivalité et la jalousie, ce qui l’a conduit à assassiner son petit frère.
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x