L'article

Suicide: ne pas rester muet

Suicide: ne pas rester muet
 
19.03.18 - Le suicide est un drame qui touche malheureusement énormément de monde. Il ne devrait pas être un sujet de gêne ou tabou. Nous devons en parler!
Que tu sois en proie à des pensées suicidaires ou que tu soupçonnes un proche d’être dans ce cas-là, il est fondamental d’essayer d’en parler. Car le suicide ne devrait pas être un sujet tabou. Une fois le point de non-retour atteint, il sera trop tard. D’après Léonore Dupanloup, membre de l’association Stop Suicide, le suicide n’est jamais le résultat d’une cause unique.
Il est toujours dû à une accumulation de causes multiples. «L’élément déclencheur est comme la fameuse “goutte d’eau” qui fait déborder le vase, déjà bien rempli par d’autres causes», note-t-elle. C’est pourquoi, parler de ces autres causes avant que le vase soit plein permet une sorte d’écoulement. Aussi léger soit-il, c’est toujours ça de pris avant que la dernière goutte le fasse déborder.

Comment aborder ce sujet?
Lorsqu'un ami, une connaissance évoque le suicide, il s'agit de le prendre au sérieux. «Toute mention du suicide dans une conversation, même indirecte, même anodine ou “pour rire” doit être prise au sérieux», avertit Léonore Dupanloup.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © istockphoto
 
En savoir plus

L’encouragement entre amis

Dans leur bouquin «Je connais quelqu’un qui a des pensées de suicide» (éd. Maison de la Bible), Josh McDowell et Ed Stewart donnent quelques pistes concrètes pour savoir comment agir si tu suspectes un pote d’avoir des idées noires. Premièrement, il faut se comporter en ami, apporter de la consolation, du soutien et de l’encouragement. Il s’agit de satisfaire à ses besoins immédiats.
Deuxièmement, avec tact et si tu sens la personne ouverte, tu peux essayer d’aider ton ami à se voir avec les yeux de Dieu. Car Il nous voit comme des personnes attachantes, précieuses et utiles.
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x