L'article

Suis-je addict à mon smartphone?

Suis-je addict à mon smartphone?
 
20.06.19 - Addict à ton smartphone toi? Nooon, tu ne te sens pas du tout concerné par cette problématique. D’ailleurs, pourquoi perdre du temps à faire ce test? Et pourtant, tu risques d’être surpris!

Dossier: #réseauxsociaux
1. Lorsque tu es en cours/au boulot, pour quoi consultes-tu ton téléphone?
A. Par réflexe. Il est toujours à portée de main, juste histoire de vérifier régulièrement et facilement tes notifications.
B. Afin de rester disponible. Tu vérifies uniquement pendant tes pauses, si quelqu’un essaie de te joindre.
C. Bonne question! Il t’arrive rarement de l’utiliser pendant la journée.
En fait tu le sors seulement dans les moments où tout le monde est dessus, pour éviter d’être seul ou mal à l’aise.

2. Lorsque tu passes une semaine de vacances à l’étranger:
B. Tu espères que le wifi de ton hôtel assure.
C. C’est l’occasion de vivre une semaine totalement déconnectée; au sens propre, comme au figuré.
A. Tu as l’œil pour repérer les bons coins wifi, à chaque coin de rue.

3. Tu passes une super soirée avec tes amis. Tu dégaines ton smartphone:
C. Jamais, puisque tu es déjà avec tes amis, où est l’intérêt?
A. Dégai… quoi? Bah non, il est toujours dans ta main, puisque tu l’utilises pour faire des photos, montrer des trucs cools à tes potes, ou encore pour checker tes messages rapidement.
B. Uniquement pour faire des photos et immortaliser ces moments voire parfois, pour montrer quelque chose à ton pote.

4. Tu vas boire un café avec un ami, qui n’hésite pas à répondre à ses messages pendant que tu lui parles. Comment réagis-tu?
B. Tu ne trouves pas ça hyper agréable, mais bon, il a peut-être une situation urgente à gérer.
A. Pas grave, tu fais pareil. C’est plus pratique de répondre directement que de faire attendre les gens et d’accumuler trop de messages.
C. Ça t’énerve et te choque! Mais tu ne dis rien, parce que la plupart de tes amis font pareil.

5. Quand tu t’ennuies…
A. Tu traînes sur ton téléphone, comme tout le monde.
C. Tu lis un livre, tu fais une sieste, tu te motives à faire du rangement.
B. Tu profites de répondre aux quelques messages que tu as en retard, ou de prendre des nouvelles de tes amis.

Par Gaëlle Monayron, gaelle@just4u.org

Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © iStockphoto
 
En savoir plus

Alors, addict à ton téléphone?

Pour lire la description correspondant à ton résultat, c’est par ici!

A. Ton smartphone, comme le prolongement de ton corps!
Aïe, pas évident de regarder la réalité en face, n’est-ce pas? Et pourtant, difficile d’être éloigné de ton smartphone à plus d’un rayon de bras. Pas de panique, tu n’es de loin pas le seul! Certainement même que la majorité des courageux qui se seront risqués à faire ce test, parviendront au même résultat.
En prendre conscience c’est déjà une bonne étape. Sais-tu pourquoi tu passes autant de temps sur ton téléphone? Que risques-tu en t’en séparant durant quelques heures? Trouver des réponses à ces questions pourrait peut-être te donner certaines clés, afin d’assainir ta relation avec ce nouveau «membre de ton corps». Ensuite, pourquoi ne pas faire une liste de toutes les choses que tu aurais à cœur de faire durant la journée, mais pour lesquelles tu ne trouves jamais le temps? Cela te motiverait peut-être à poser ton téléphone de temps à autre, afin de t’y adonner. Imagine le temps que tu gagnerais en supprimant les «dix minutes sur Insta» par-ci, ou les «trois minutes sur Facebook» par-là! Dix minutes par jour, ça représente 4,5 jours de temps supplémentaire en un an!

B. Ça va, tu gères!
Pas mal, visiblement tu sembles plutôt bien gérer le temps que tu passes sur ton smartphone. Comme tout le monde, tu l’utilises beaucoup, mais sans entrer non plus dans la démesure. Tu arrives très bien à t’en passer si besoin. Toutefois, es-tu conscient de la manière dont tu l’utilises? Est-ce pour toi uniquement un outil de communication et d’information? Ou est-ce également une échappatoire lorsque tu t’ennuies? Et si pendant une semaine, tu essayais d’additionner les «dix minutes sur Insta» par-ci, ou les «trois minutes sur Facebook » par-là? Une petite expérience qui risque de se révéler fort intéressante. Peut-être découvriras-tu qu’il est tout à fait faisable de gagner trois heures par semaine à réinvestir dans quelque chose de constructif, en évitant ce vieux réflexe que l’on a tous acquis malgré nous.

C. Où est mon smart… quoi?
Bien joué, tu sembles pour le moment être épargné par le virus de la nomophobie (hé oui, ce nom existe bel et bien). Néanmoins, reste sur tes gardes, car celui-ci s’immisce vite et de manière subtile dans nos vies. Tout nous encourage à nous y soumettre. La société actuelle tend à nous faire croire de tous les côtés que l’on passe à côté de quelque chose si l’on n’est pas 100% connecté. Alors ne te repose pas sur tes lauriers et reste vigilant.
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x