L'article

Tom, un skater qui transpire l’amour!

Tom, un skater qui transpire l’amour!
 
11.10.19 - Tom Rohrer a vingt-neuf ans et vit à Los Angeles. Il skate depuis l’âge de onze ans et travaille dans un skatepark célèbre en Californie. Sa passion? Parler de Jésus! Interview.
Qu’est-ce qui te plaît le plus dans le fait de skater?
J’aime la communauté que le skate engendre et l’humilité que ça amène. Parfois je me sens jugé parce que je dérange ceux qui ne skatent pas, par exemple, mais ça me pousse à être humble. J’aime aussi l’ouverture des skaters et la rapidité avec laquelle ils écoutent quelqu’un qui leur parle avec attention et authenticité. De plus, j’aime avoir la «motive» et le skate m’apprend à toujours faire de mon mieux.

Comment vis-tu ta relation avec Dieu au quotidien?
Je me lève tôt tous les matins et je passe du temps à lire ma Bible et à prier avant de commencer ma journée. Pour moi, c’est hyper important de lire ma Bible. Je ne le réalisais pas avant quelques années. En fait, c’est directement la Parole de Dieu.
En lisant la Bible, je laisse Dieu me parler et m’enseigner. Je ne peux pas dire à quel point c’est important pour chacun d’entre nous. C’est important d’aller à l’Eglise et d’écouter les prédications, mais lire la Bible et laisser Dieu te parler à toi, ça c’est incroyable.

En quoi ta foi fait-elle une différence quand tu skates?
Ma foi me donne davantage de maîtrise de soi. Avant, je laissais ma colère et mes pensées me submerger alors que je skatais. Littéralement, je perdais parfois la tête en skatant. Je devenais fou, je jetais ma planche et je hurlais. Ce n’est pas une blague, Dieu m’a donné de la maîtrise de soi et beaucoup de paix. Dans ma vie, je ne me sens jamais aussi complet et rempli que quand je suis proche de Dieu. Je suis une personne différente de qui j’étais avant, et ça c’est le résultat d’avoir laissé Dieu prendre le contrôle de ma vie.

Que pensent tes amis non chrétiens de ta foi?
La plupart de mes amis ne sont pas chrétiens, mais nous nous aimons quand même et ça ne change rien à notre relation. Je fais tout ce que je peux pour être un bon ami et pour vivre en étant un exemple de ce que ça veut dire de suivre Jésus de tout son cœur. J’essaie de refléter cet amour que Dieu a pour moi. En fait Dieu m’a donné un don pour l’amour, et je n’y peux rien mais je vois le potentiel et la beauté dans les cœurs des autres. Je sais que mes amis ont des pensées mitigées en ce qui concerne la foi et la religion, mais mon amour persévérant pour eux permet de contrer ces pensées négatives qu’ils pourraient avoir concernant le christianisme. De nombreux chrétiens ne considèrent pas le christianisme comme une relation mais plutôt comme une religion. Je fais de mon mieux pour abattre les stéréotypes existants à ce sujet-là.

Quel serait ton conseil pour un jeune skater chrétien?
Si on se parlait entre quatre yeux, je te dirais de poursuivre Dieu de tout ton cœur. Prends ça au sérieux et pense avec sagesse à ce que Dieu fera de ta vie si tu décides de la lui confier. Je te dirais aussi d’être patient, de ne pas mettre la pression à Dieu mais plutôt de croire qu’il honorera tes prières dans son temps. Abandonne les choses auxquelles tu t’accroches trop, et dirige cette énergie vers Dieu. Il honorera tes désirs, si c’est lui que tu désires par-dessus tout.

Comment as-tu rencontré Jésus?
J’ai grandi dans une famille chrétienne mais ma vie a eu des hauts et des bas. Je quittais de temps en temps la foi, puis j’y revenais, puis j’ai sombré dans une période très sombre durant mon adolescence. J’ai consommé des drogues lourdes, j’ai souffert de sérieuse dépression et d’anxiété. Je skatais, je faisais des graffitis et je courais dans la ville la nuit. Au milieu de tout ça, je priais quand même de temps en temps, et ma famille me permettait de me reconstruire à chaque fois que je passais la voir. Plus tard, j’ai eu une expérience psychédélique étrange; je ne me suis jamais senti aussi vide. J’étais tellement désespéré.
Deux semaines après cette expérience, j’ai finalement demandé à Dieu de se révéler à moi. La nuit même, il l’a fait. J’ai fait un rêve qui parlait d’une histoire de la Bible. Quelques jours après, Dieu m’a donné une vision qui reflétait ce rêve. Puis, encore deux jours après, ma mère m’a envoyé un verset de la Bible et il se trouve que celui-ci parlait exactement de mon rêve et de ma vision. Ma maman n’en savait pourtant rien! En fait c’était Dieu qui se révélait à moi, me rappelant que Jésus-Christ est et sera toujours la vérité et le seul chemin vers Dieu.

Par Maude Burkhalter, maude@just4u.org

Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © DR
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x