L'article

Un rappeur antillais à visage découvert

Un rappeur antillais à visage découvert
 
12.06.13 - Quand il s’est mis au rap, le cannabis était son meilleur ami. Aujourd’hui, sa vie a changé et il continue de rapper pour amener les gens à trouver un sens à leur vie.
Il est Antillais. La semaine il est prof à l'université et écrit des livres d'histoire. Le soir et le week-end, il rappe sous le nom de Fola («Rayon de soleil», en antillais). Son nouvel album, A visage découvert, est une pure merveille de rap traditionnel.
Le beat assure, les sonorités classiques étonnent et enchantent, et les paroles traduisent des émotions, des questions et ses croyances essentielles.
Fola chante pour le respect des filles. Il chante pour montrer comme le piège de la drogue est vicieux. Avec passion, il chante pour dire son admiration à ceux qui avancent à visage découvert, la foi et l'espérance dans le cœur.

Le rap, ça le connaît
Fola n'en est pas à son coup d'essai, même s'il n'est pas encore très connu en Europe où il a donné quelques concerts (ça va changer grâce à Just 4U :-)). Il s'est mis au rap en 1998.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x