L'article

Un virage à 180°

Un virage à 180°
 
17.09.18 - La conversion, voilà un changement qui transforme la vie! Mais comment prendre ce virage à 180?

Dossier: Les changements
Conversion. Ce mot, tu l’as certainement entendu des dizaines de fois. Mais que veut-il dire au juste? Il signifie «effectuer un changement de direction». Lorsqu’on se convertit, on se détourne du péché pour se tourner vers Dieu. «La conversion biblique n’est jamais une conversion à une religion ou à une Eglise particulière. Elle est une rupture totale avec sa vie passée et rebelle, un changement complet d’orientation vers le Sauveur», écrivent Samuel et Dorothée Hatzakortzian dans «La repentance, clé d’une réelle conversion biblique» (éd. Compassion). Pour faire simple, c’est effectuer un demi-tour afin de marcher sur le chemin de la vie éternelle.
Parfois, la conversion est spectaculaire, car le changement est hyper visible de l’extérieur.
Tu te souviens de Saul dans la Bible? De persécuteur de chrétiens, il est devenu Paul, un homme motivé à 150% pour parler de Jésus aux autres. Parfois, la conversion est moins spectaculaire vue de l’extérieur. Mais elle a autant de valeur.
La conversion, avant tout, elle se vit. C’est parce qu’on est touché par Dieu. Mais si on réfléchit un peu plus, on constate que c’est un cheminement qui passe par plusieurs étapes. Un peu comme dans un jeu vidéo avec plusieurs niveaux. Pour certaines personnes, ces étapes se suivent de manière très rapprochée dans le temps, pour d’autres il faut un peu plus de temps entre chacune d’elles. Voici ces étapes.

Je comprends ma situation
Se convertir, c’est comprendre qu’il y a un fossé entre Dieu (saint) et nous (pécheurs). Eh oui, nous désobéissons par rapport à ce que Dieu aimerait. Lorsqu'on saisit cela, on ressent une vraie tristesse.
Je regrette mes péchés
Comprendre notre situation nous amène à avouer nos péchés à Dieu et à lui demander pardon, car c’est lui que nous avons déçu.

Je déteste le péché
Les deux premières étapes nous amènent à avoir le péché en dégoût. Et à changer nos mauvaises habitudes.

J’ai foi en Jésus le sauveur et je reçois le don du salut
En tant que pécheur, nous avons une dette envers Dieu. Heureusement, Dieu a, par amour, donné son fils Jésus comme rançon pour payer cette dette. Ce cadeau nous permet d’être réconciliés avec Dieu.
Le salut de Dieu est un don gratuit que personne ne mérite, mais qui doit être accepté par la foi.

Je reconnais publiquement Jésus
A un moment donné, il est bon de dire autour de soi -spontanément ou si on nous pose des questions- que nous croyons que Jésus a payé pour nous.

J’obéis à la Parole de Dieu
Au final, ce cheminement nous pousse à vouloir obéir à Dieu. Comment? En lisant la Bible et en essayant d’appliquer son message dans la vie de tous les jours. Tout un programme… Mais Dieu veut nous aider à le faire! Oui, il nous accompagne dans ce grand virage.

Par Michael bassin michael@just4u.org

Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © DR
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x